• Amélie B.

Le Japon

Mis à jour : 22 août 2019

Août 2016 : direction le Japon. Après 12 heures d’avion, nous sommes finalement arrivés à destination. Bonjour Tokyo ! Malgré l’heure très matinale (6 heures du matin) et une nuit blanche dernière nous (en heure française il était seulement 23 heures à l’arrivée, donc difficile de dormir dans l’avion…), nous avons décidé de partir directement à la découverte de la ville. Pas une seconde à perdre !


Dès notre débarquement, nous avons été surpris par deux éléments : le climat, et… les toilettes ! Eh oui, aller aux toilettes au Japon est une vraie expérience ! D’une part, parce qu’elles sont propres. Très propres. Même dans les lieux publics. Rien à voir avec celles de Paris … Et en plus, elles sont dotées d’une technologie encore méconnue en France. En effet, après avoir fait ce que vous avez à faire, vous pourrez profiter d’un petit nettoyage ! Certaines toilettes sont plus complètes que d’autres, mais vous pourrez notamment trouver des petits boutons différents pour laver chaque partie de l’anatomie, ainsi qu’un séchoir, ou encore un bouton « son » qui peut couvrir tous vos bruits… Surprenant, non ?


Bref, passons aux choses sérieuses : le climat. Venant de Paris, nous avions effectué le voyage avec un pantalon et une petite veste. Arrivés au Japon, nous nous somme très vite changés… Après s’être habillés en shorts et débardeurs, et avoir mis de la crème solaire, nous sommes allés acheter chapeaux et brumisateurs tant il faisait chaud ! La température ressentie a atteint les 46°. Imaginez cela, en plein cœur de Tokyo, avec un climat super humide, et des sacs de 15kg sur le dos. Sans oublier la nuit blanche et le décalage horaire. D’autant plus que nous étions trop excités à l’idée de découvrir la ville pour se relaxer dans un endroit frais : nous avons donc marché plusieurs kilomètres. Je peux vous assurer que nous n’avons pas mis longtemps à nous endormir après avoir récupéré les clés de notre appartement.


Enfin, avant de vous décrire mon voyage, je voudrais juste aborder un autre point culturel : la propreté et le respect. Comme vous pourrez le constater par vous-même, le Japon est un pays extrêmement propre. Que ce soit dans les rues, les métros, … vous ne verrez aucun déchet au sol (à l’exception de certains sites touristiques, malheureusement). Et pour cause : chaque japonais pense qu’il est de son devoir de garder sa ville propre. J’ai même vu un homme marcher devant moi dans la rue, puis s’arrêter pour prendre une bouteille d’eau en plastique qui trainait par terre, avant de la mettre à la poubelle. Du jamais vu ! Et bon à savoir pour les fumeurs : interdiction de fumer dans la rue des grandes villes. Des espaces fumeurs sont réservés à cet effet, et gare à vous si vous ne respectez pas cette loi ! En effet, des policiers « spéciaux » sillonnent les rues à la recherche des fumeurs clandestins… Vous ne pourrez pas dire que vous n’étiez pas prévenus !!


Du lundi 8 au jeudi 11 août : Tokyo


Comme vous pouvez l’imaginer, Tokyo est une ville gigantesque. Pour se déplacer, les transports en commun sont obligatoires. D’ailleurs, faites bien attention car il existe différentes compagnies de transport, ce qui veut dire en pratique qu’un pass ou un ticket peut ne pas être valide pour certains métros ou trains, il faut donc être vigilant. Il existe un pass spécial touriste pour les transports de la ville. Vous pourrez l’obtenir notamment à l’aéroport ou à l’office de tourisme de Tokyo.


Je pense que trois ou quatre jours pour visiter Tokyo, c’est parfait. En effet, même si la ville est grande, il n’y a pas vraiment de bâtiments historiques ou très typiques comme on peut en voir en Europe. Comme nous le verrons par la suite, il y en a beaucoup plus à Kyoto.


A Tokyo, nous avons visité plusieurs endroits. Nous nous sommes promenés dans un des plus grands parcs de la ville et avons pu admirer le sanctuaire Meiji-Jingu. Vous pouvez également aller voir une petite Tour Eiffel (la Tokyo Tower, pas très jolie malheureusement), ou encore une statue de la liberté miniature. Celle-ci est située à Odaiba. Vous pourrez aussi trouver dans les environs une grande roue, et apercevoir le Rainbow Bridge avec, en toile de fond, la ville de Tokyo : un paysage magnifique.


Mais il faut également visiter des quartiers très connus, comme Akihabara, réputé pour tous ses magasins d’informatique et ses salles de jeux d’arcades. Les karaokés sont également nombreux en ville et vous n’aurez aucune difficulté à en trouver. Il existe aussi des petits bars restaurants très originaux. Enfin, n’hésitez pas à aller vous promener à Shibuya et Shinjuku, les quartiers les plus populaires de la ville.



Du vendredi 12 au samedi 13 août : le Mont Fuji


Pour les amateurs d’aventures, le Mont Fuji est une étape à ne surtout pas manquer pendant un voyage au Japon. C’est un ancien volcan qui atteint une hauteur de 3776 mètres, « ouvert au public» seulement pendant les mois de juillet et août.


Afin de profiter encore plus de cette expérience incroyable, nous avons décidé de faire l’ascension de nuit, avec à la clé un magnifique lever du soleil ! Cette randonnée est assez réputée, c’est pourquoi nous avons décidé d’emprunter un chemin de randonnée un petit peu plus long mais du coup moins fréquenté par les touristes, ce qui est beaucoup plus agréable pour marcher.


20 heures : C’est le départ. Nous nous arrêtons en chemin pour faire des provisions pour la nuit, puis nous nous rendons au parking voiture le plus proche de notre chemin de randonnée. Après avoir marché un peu, nous avons poursuivi l’ascension en taxi (un bus circule également), qui nous a déposé au début des chemins.


23 heures : début de l’ascension. Il fait encore très chaud à cette altitude, et les sacs étaient un peu lourds avec toute la nourriture, l’eau, et les vêtements que nous avions emmenés. IMPORTANT : ne pas oublier de prendre une lampe frontale pour marcher, il n’y a pas de lampadaires, et vous vous retrouvez seul avec vous-même …


Milieu de la nuit : au fur et à mesure, la température descend et le froid commence à se faire ressentir. Nous nous sommes arrêtés dans quelques refuges histoire de manger un petit peu et de se reposer un instant. Prévoir de la monnaie, car tous les toilettes sont payants (environ 200 YEN, et 300 YEN au sommet).


4 heures : le soleil n'allait pas tarder à se lever et comme nous approchions du sommet, il n'y avait plus qu'un seul chemin de randonnée praticable. Nous étions donc obligés de marcher à la queue-leu-leu, à une allure particulièrement lente. De plus, nous pouvions voir que le sommet était déjà rempli de touristes et qu’il serait difficile de trouver une bonne place pour admirer le lever du soleil. Nous avons donc décidé de nous arrêter quelques mètres en dessous du sommet afin de pouvoir nous allonger et profiter pleinement du spectacle !


Le lever du soleil : un moment magique. Certains de mes amis qui avaient fait la randonnée avant moi n’avaient pas eu de chance et n’avaient pas pu admirer le soleil, caché derrière les nuages. Mais nous, nous étions chanceux ! Les nuages étaient même en dessous de nous, ce qui rendît ce moment encore plus magique. Le petit point négatif : il fait très très froid, surtout avec la fatigue due à la nuit blanche et aux 6 heures de marche. De plus, il ne faut pas s’endormir, car la journée est loin d’être finie …




6 heures : la plupart des touristes ayant déjà entamé leur descente, nous avons décidé de finir l’ascension. La température se réchauffe un peu avec le soleil, ce n’est pas négligeable ! Après une petite heure au sommet, nous avons décidé d'entamer la descente, qui n’est pas moins difficile que la montée. Une grande partie du sentier est composée de poussière volcanique et de pierriers, il est donc assez difficilement praticable. Je tire mon chapeau à celui qui a réussi la descente sans aucune chute ! De plus, l’air est très difficilement respirable avec toute cette poussière : ne faites pas la même erreur que nous, emmenez des masques ! Certains emportent même du ruban adhésif pour scotcher leur pantalon à leurs chaussures. Ainsi, pas besoin de s’arrêter toutes les 10 minutes (sans exagération) pour enlever tout le sable présent dans vos chaussures... Enfin, pensez à la crème solaire. Eh oui, à partir de 10 heures il fait déjà très chaud, donc attention aux coups de soleil !


14 heures : enfin arrivés en bas. Le temps d’appeler un taxi pour redescendre jusqu’au parking, puis de conduire jusqu’à notre appartement, il était déjà 16h. Après un bon petit repas, tout le monde au lit ! Une autre longue journée nous attendait le lendemain...


Du dimanche 14 au mardi 16 : Kyoto


Direction Kyoto, l’ancienne capitale du pays. Après de longues heures de voiture, nous sommes enfin arrivés à destination. Beaucoup moins moderne que Tokyo, nous y avons visité de magnifiques monuments emprunts d’histoire.


Par ailleurs, Kyoto contient énormément de lieux cultes. Le temple Kiyomizu-dera offre une vue magnifique sur la ville, d’autant plus spectaculaire au coucher du soleil ! Le sanctuaire Fushimi Inari-taischa est également à ne pas manquer. Comptez environ une heure de marche pour atteindre le sommet, le sentier de randonnée étant balisé par des centaines voire des milliers de torii, c’est-à-dire des sortes de portiques rouges très typiques.

Mais ce n’est pas tout ! A Kyoto, il ne faut surtout pas oublier de se promener dans la célèbre forêt de bambous, ou encore marcher une petite heure dans une forêt pour se retrouver… au milieu de centaines de singes. Cette ville regorge de richesses (parfois déconcertantes) à ne pas manquer.


Du mercredi 17 au jeudi 18 : Nara


Enfin, la dernière ville que nous avons visité est Nara. Beaucoup plus petite que les deux précédentes, la ville a beaucoup de charme. Outre la multitude de temples, notamment celui de Todai-ji qui contient une statue en bronze de Bouddha assis de 15 mètre de haut, elle est très célèbre pour… ses daims ! En effet, vous pouvez vous promener dans le plus grand parc de la ville au milieu de daims, de cerfs, et de biches. Ils sont habitués à l’Homme, vous pouvez donc les caresser et même les nourrir. Cela ajoute beaucoup de charme à cette petite ville. Si vous avez le temps, n’hésitez pas à vous y arrêter pour vous détendre un petit peu !


Dans cette partie du Japon, vous pourrez également trouver des sources chaudes. Attention, la plupart des bains ne sont pas mixtes, car nudistes ! Cependant, il en existe quelques mixtes où le port du maillot de bain est obligatoire, pour les familles. Donc renseignez-vous bien avant de sélectionner un établissement, surtout si vous voulez en profiter en couple.


Du vendredi 19 au dimanche 21 : Tokyo


De retour à Tokyo, nous avons visité des lieux que nous n’avions pas eu le temps de voir avant, et surtout profité de notre dernier week-end parmi les japonais, avant de reprendre l’avion pour Paris le dimanche en fin de journée, avec des souvenirs plein la tête.

Tanoshimu !


Si c’était à refaire …

A vrai dire je ne changerais rien à mon voyage. Le temps passé dans chaque endroit correspondait bien, et j’ai eu la chance d’avoir plusieurs amis japonais qui nous ont énormément aidé à planifier le tout ! Si je pouvais changer quelque chose, je partirais plus longtemps afin d’avoir le temps de visiter des endroits comme Hiroshima, pour m’imprégner de l’histoire du pays, ainsi que les îles comme Okinawa.

Conseil de Travel Planner

​Tout d’abord, pour ce voyage, prévoyez un budget important car le coût de la vie est assez cher.

Concernant la nourriture, n’hésitez pas à goûter à toutes leurs spécialités culinaires. Il existe un grand nombre de petits restaurants traditionnels. Et pour les petits budgets, vous pouvez manger de délicieux plats pour quelques Yens dans les fast food japonais, ou dans l’enseigne « curry House ». A tester !

Pour l’hébergement, nous avons décidé de réserver des AirBnBs. Portez si possible votre choix sur un logement situé au centre ville pour économiser ensuite sur les transports en commun.

Enfin, n’hésitez pas à vous imprégner totalement de la culture japonaise pendant votre voyage. Vous pouvez par exemple vous revêtir de kimonos traditionnels, ou encore aller vous promener dans de célèbres jardins, ça vaut le coup.


Découvrez les destinations concernées :